Skip To The Main Content
15 mars 2019

Un chien vacciné est un animal protégé

Comme chez l’homme, il existe de nombreux vaccins pour protéger votre chien. Quels vaccins sont conseillés ? De quelles maladies protègent-ils ? Quand faut-il les administrer ?

Pourquoi vacciner son animal ?

Malgré le fait que la vaccination ne soit pas obligatoire en Suisse pour les chiens, elle est fortement recommandée afin de protéger votre animal de compagnie contre des maladies pouvant, à certaines occasions, entraîner la mort de l’animal. Certaines de ces maladies sont également transmissibles à l’homme, comme c’est le cas de la leptospirose et de la rage. Cette dernière étant mortelle pour tout être vivant qui en est atteint.

La Suisse est indemne de rage depuis 1999. Il n'est donc plus obligatoire de vacciner les chiens en Suisse. Mais la vaccination des chiens est requise si leur propriétaire les emporte en vacances à l'étranger. La vaccination préventive contre la rage doit être effectuée au moins 30 jours et au plus 12 mois avant de franchir la frontière. Des règles spéciales sont à respecter pour les voyages en Grande-Bretagne, en Irlande du Nord, en Norvège et en Suède (source : Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV).

 

« Faire vacciner son animal, c’est le protéger, mais c’est également vous protéger », relate Dan Cao, Docteur vétérinaire auprès de l’assurance animalière Epona.

Après l’arrivée de votre chiot à la maison, l’une des principales choses à faire c’est de le présenter à votre vétérinaire. Celui-ci effectuera une petite visite de contrôle pour s’assurer que l’animal se porte bien et procèdera à l'administration des vaccins nécessaires.

Les vaccins se font chaque année, sauf pour celui de la rage chez les chiens qui reste valable plus longtemps. Une vaccination régulière permet une excellente protection de votre animal contre les agents infectieux qui sont partout dans l'environnement.

 

Informations concernant les vaccins qui protègeront votre chien :

  • La maladie de Carré : maladie virale appelée également « maladie du jeune chiot ».
  • L’hépatite de Rubarth : maladie virale détruisant les cellules hépatiques.
  • La parvovirose : maladie provoquant des troubles gastriques, appelée aussi « gastro-entérite hémorragique ».
  • La leptospirose : maladie bactérienne appelée aussi typhus du chien. Elle se rencontre dans les eaux souillées par de l’urine contaminée de chiens ou de rongeurs.
  • La piroplasmose : maladie parasitaire qui détruit les globules rouges. Elle est transmise par les tiques. Le vaccin ne protège pas des tiques mais de la maladie que ces dernières transmettent. S’additionne au vaccin, d’autres méthodes antiparasitaires.
  • La toux du chenil : maladie des voies respiratoires atteignant les chiens vivant en collectivité. Elle est due à des bactéries et virus associés. A noter que cette vaccination est demandée lorsque vous placer votre animal en pension.

Les rappels des vaccins

Ce n’est pas parce que l’animal a été vacciné, qu’il faut se reposer sur ses lauriers. Chaque vaccin doit avoir un rappel. Les rappels sont annuels et doivent être faits régulièrement pour assurer la protection de l’animal. Les vaccins et les rappels doivent être faits chaque année jusqu’au décès de l’animal, car en vieillissant, il devient plus fragile et donc plus réceptif aux maladies. Ainsi, vous contribuez à la protection de votre animal car la prévention de maladies s’effectue grâce aux vaccinations.

Pris en charge par Epona

Une grande partie des produits d’assurance d’Epona prennent en charge une partie des vaccins à hauteur de 60 CHF par année hors franchise. Vous pouvez consulter nos différentes prestations à cette adresse.

Vous souhaitez en savoir plus ?