Skip To The Main Content
15 juil. 2019

Protégez votre cheval de la chaleur

Les fortes chaleurs sont apparues dernièrement et tout comme les humains, les chevaux souffrent aussi de la canicule. En effet, le cheval peut avoir du mal à réguler sa température et risque le coup de chaleur ou la déshydratation. Voici quelques conseils pour passer l’été en toute sécurité et vous aider à prendre soin de votre compagnon.

Que faire :

Eau :

Votre cheval doit pouvoir boire de l’eau à volonté. En effet, pendant les fortes chaleurs, les chevaux doublent leur consommation d’eau et peuvent aller jusqu’à 60 litres par jour. Veillez à ce que l’eau ne soit pas trop froide afin d’éviter les coliques.

Après le travail avec votre cheval, prenez le temps de bien le doucher afin de le rafraîchir. L’eau doit être de température moyenne afin d’éviter les chocs thermiques.

Ombre

Lorsque votre cheval reste au pré, il faut absolument qu’il puisse se reposer à l’ombre. S’il n’y a pas d’ombre naturelle comme des arbres, il faudrait lui construire un abri ou lui mettre un grand parasols à disposition.

Travail :

En cas de canicule importante, il conseillé de privilégier les périodes plus fraîches pour monter votre cheval, soit tôt le matin ou tard dans la soirée. Pensez également à ralentir votre rythme de travail et d’en diminuer la charge. Privilégiez le travail dans le manège, qui est plus frais que l’extérieur. Vous pouvez aussi profiter pour faire des balades avec votre cheval. Les balades en forêt à l’ombre des arbres sont conseillées.

Coup de soleil :

Les chevaux peuvent aussi avoir des coups de soleil. Cela concerne principalement les chevaux au nez clair, à la peau fine et claire ou avec des balzanes blanches. Pour protéger votre cheval, vous pouvez utiliser de la crème solaire avec un filtre de protection élevé.

Risques de maladie

Pendant ces périodes chaudes, les chevaux sont susceptibles d’avoir des coups de chaleur ou d’être déshydraté. Si la température extérieure est élevée, l’air est humide et l’aération insuffisante, les risques sont élevés.

Votre cheval va beaucoup transpirer ce qui peut entraîner une perte importante en eau et en éléments minéraux. S’il ne boit pas assez, il risque donc la déshydratation. Pour vérifier son état d’hydratation, pincez un pli de peau sur l’encolure et relâchez-le. La peau doit reprendre sa forme initiale immédiatement.

Concernant le coup de chaleur, il faut savoir qu’un cheval, même au repos, risque un coup de chaleur. Voici les symptômes qui vous permettent de détecter le coup de chaleur chez votre cheval :

  • Transpiration anormale
  • Respiration accélérée
  • Battement du cœur élevé
  • Est hébété (tête basse, œil fixe, désorientation)

Lorsque son état est vraiment grave, votre cheval peut également tituber ou perdre connaissance. Dans ce cas, il faut réagir immédiatement. Commencez par le rafraichir doucement avec de l’eau à température moyenne en insistant sur sa nuque et faites-le boire beaucoup d’eau. Si votre cheval ne récupère pas, contactez votre vétérinaire en urgence.

chevaux-boire-eau

Leave a comment

Vous souhaitez en savoir plus ?